Wiki Ace Attorney
Advertisement

Alex Marshall était agent de police et témoin durant le procès pour meurtre d'Eric Lebon. Autrefois inspecteur, il a été rétrogradé après l'affaire SL-9, durant laquelle son frère Fred trouvera la mort. Marshall s'habille, parle et vit comme s'il était cow-boy au Texas.


Affaire SL-9[]

Marshall a travaillé en tant qu'inspecteur sous les ordres de Lebon sur l'affaire SL-9, au côté de l'inspectrice Angélique Starr et de son frère procureur Fred Marshall, et sous la supervision de Lana Skye et Damien Gant. C'est une affaire de meurtre en série, le principal coupable étant Joe Sinister. Cependant, malgré leurs efforts, aucune preuve n'est trouvée. Un soir, Sinister réussit et sa fuite se terminera avec la mort de Fred Marshall. Durant le procès, l'accusation utilise des pièces à conviction trouvées sur la scène du meurtre de Fred pour faire condamner Sinister. Cepedant, Marshall, Starr et Lebon se rendent compte que ces preuves ne collent pas avec les faits. Ils soupçonnent qu'elles ont été fabriquées.

Marshall sera rétrogradé peu après, et Starr licenciée. Durant les deux années qui suivirent, Marshall convaincra Starr et essaiera de persuader Lebon d'agir afin de faire rouvrir l'affaire et d'enfin découvrir la vérité.

Tentative de vol des preuves[]

Le 21 février 2017 doit avoir lieu le transfert des preuves de l'affaire SL-9, enterrant définitivement l'affaire. C'est Lebon qui possède les preuves dans son coffre et qui est donc en charge du transfert. N'ayant pas réussi à le convaincre ce dernier de ne pas procéder au transfert, Marshall décide d'agir. A cette époque, il est assigné au poste de sécurité de la salle des preuves. Il est censé surveiller les caméras de la salle et l'inspecter trois fois par jour.

Marshall vole les vêtements et le badge de Lebon afin de se faire passer pour lui, et rentre dans la salle des preuves à 17h14. Il se rend compte que le coffre de Lebon est vide. Ce que Marshall ignore, c'est qu'il n'aurait jamais pas pu ouvrir le coffre de Lebon, qui est fermé par un verrou biométrique. Cependant, un gant en latex était miraculeusement placé entre le coffre et le capteur, empêchant le coffre de se verrouiller.

Alors que Marshall inspectait le coffre, il est soudain interpellé par l'agent Bill Ballaud, qui lui demande de lui présenter son badge pour prouver son identité. De peur d'être immédiatement démasqué, Marshall attaque Ballaud avec un couteau, lui entaillant la main, puis l'assomme. Du sang atterrit sur le manteau blanc de Lebon. Marshall s'enfuit alors de la salle en passant par les angles morts de la caméra de sécurité, après avoir involontairement laissé une empreinte de doigt ensanglantée sur son coffre en cachant le manteau à l'intérieur.

Accusé de meurtre[]

Lorsque le corps de Lebon est découvert le soir du 21 février au bureau du procureur, la police manquant de personnel, Marshall est chargé de l'enquête, bien qu'il ne soit plus inspecteur. Il en profite pour jeter le badge de Lebon dans le parking souterrain. Il aide régulièrement Phoenix Wright, en lui expliquant notamment le fonctionnement des caméras de sécurité et en lui donnant la liste des badges recensant les entrées dans la salle des preuves.

Cependant, Wright finit par repérer l'empreinte de doigt ensanglantée que Marshall a laissée sur son coffre grâce au Luminol, et l'identifie. Tenant enfin un véritable suspect, il décide d'accuser Marshall du meurtre de Lebon.

Le 24 février, Marshall est donc appelé à témoigner, Wright prétextant qu'il veut simplement avoir des précisions du responsable du poste de sécurité. Marshall prétend qu'il n'était pas présent au moment où Ballaud s'est fait agresser car il avait déserté son poste, qu'il trouve ennuyeux, pour manger au restaurant. Wright prouve, grâce à la vidéo de surveillance, que le coffre de Marshall a été ouvert peu après l'agression pour cacher le manteau ensanglanté, et explique à un Marshall stupéfait le principe des verrous biométriques.

Marshall admet alors qu'il est bien l'homme déguisé en Lebon. Mais il fait remarquer qu'il n'y a pas eu de meurtre pendant qu'il était dans la salle des preuves. Il explique à Wright que s'il a pris autant de risque pour essayer de voler les preuves, c'est car il veut absolument découvrir la vérité entourant la mort de son frère. Selon lui, il est invraisemblable que Fred ait pu mourir contre Sinister. Marshall interpelle alors Lana Skye, qui confirme que des preuves ont effectivement été falsifiées. Le scandale est tel que le procès est interrompu.

Reddition[]

Peu après le procès, Marshall décide d'aller se rendre à la police, sachant pertinemment que l'agression d'un agent et une tentative de vol de pièces à conviction sont des motifs plus que suffisants pour se faire arrêter. Il croise Wright devant le commissariat, et lui confie que la blessure de Fred n'est pas cohérente avec la prétendue arme du crime, le couteau de Sinister, avant de rentrer dans le bâtiment.

Personnalité[]

Marshall a une obsession pour le Far West. Il s'habille comme un cow-boy, utilise des mots et des métaphores relatives à la vie dans le désert. Il a aménagé le poste de sécurité avec une porte de saloon et des cactus. Marshall est de tempérament calme et est plutôt coopératif. Cependant, il est fortement atteint par la mort de son frère. Ema Skye lui fera remarquer qu'il est bien plus distant et froid depuis ce jour. La peur de ne jamais pouvoir découvrir la vérité poussera fatalement Marshall à employer des moyens illégaux.

Nom[]

  • Japonais : Kyousuke Zaymon (罪門 恭介) : Les kanji 罪門 utilisés pour former son nom, "Zaymon", signifient "péché" et "porte". Son prénom contient le kanji signifiant "respectueux".
  • Anglais - Jake Marshall: En Angleterre et en Ecosse, le nom Marshall faisait autrefois référence à quelqu'un gardant des chevaux ou qui surveillait des prisonniers. Cela pourrait faire référence à l'aspect cow-boy/policier de Marshall. "Marshal" signifie également "Maréchal".
  • Français - Alex Marshall est similaire au nom anglais, son prénom ayant été modifié en un équivalent francophone existant également en Amérique.
Advertisement