Wiki Ace Attorney
Advertisement

Épisode 2 : La volte-face des sœurs est la deuxième affaire de Phoenix Wright: Ace Attorney. Son mentor Mia Fey ayant été assassiné, c'est à Phoenix Wright qu'il revient de blanchir le nom du principal suspect : Maya, la petite sœur de Mia. Pour ce faire, Wright doit vaincre le procureur invaincu, Benjamin Hunter.

Cette affaire introduit les personnages récurrents de Maya Fey, Dick Tektiv, et Benjamin Hunter. Elle introduit également les chapitres d'enquête et révèle des informations sur le clan Fey.

Crime[]

5 septembre, 20H57[]

À 20h57, un homme entre dans le bureau de Mia Fey pour subtiliser des documents que l'avocate avait réunit contre ses pratiques commerciales. Pour empêcher Fey de révéler ses secrets, l'homme saisit le Penseur et l'abat sur sa tête d'un coup violent. Mia murmure : "Red... White... Blue...", puis s'effondre sur le sol.

Arrestation[]

Phoenix Wright arrive au bureau et découvre le cadavre de son mentor, sur lequel est penché une jeune fille en pleurs. Celle-ci s'effondre en état de choc. Wright l'emmène sur le canapé dans le hall du bureau avant de retourner examiner la scène du crime. Il découvre que l'arme du crime était l'horloge du "Penseur" que son ami Paul Defès avait fabriquée et offerte à Mia après son acquittement un mois plus tôt. Il a également trouvé un reçu avec le nom "Maya" écrit avec du sang, ainsi qu'une lampe en verre brisée à côté du corps de Mia.

Wright montre le reçu à la jeune fille, qui se trouve justement être Maya Fey, la petite sœur de Mia. À ce moment, l'inspecteur Dick Tektiv arrive avec la police et arrête Maya, s'appuyant sur l'écriture ensanglantée et le signalement d'un témoin venant de l'immeuble en face du bureau.

Première enquête de Wright[]

6 septembre, 09h07[]

Sans avoir réussi à fermer l'œil de la nuit, Wright se rend au centre de détention pour rencontrer l'accusée. Maya Fey demande à Wright s'il peut trouver un avocat chevronné pour la représenter au tribunal. À cette fin, Wright s'en va au bureau de Samuel Rosenberg, mais ils est vide. Il remarque la présence d'un tableau coûteux sur le mur.

À Fey & Co., Wright croise le détective chargé d'enquêter sur la scène du crime, Dick Tektiv. Celui-ci annonce que Benjamin Hunter, le redoutable procureur sans foi ni loi, mènera l'accusation contre Maya demain. Pensant que Wright est l'avocat de Maya, Tektiv lui donne le rapport d'autopsie de la victime et le téléphone de l'accusée. Il laisse aussi échapper que le témoin-clé de Hunter est toujours sur les lieux, à l'hôtel.

Wright se rend donc à l'hôtel Gatewater et rencontre le témoin, Masha Vril. Dans sa chambre, Wright remarque un tournevis qui dépasse d'un de ses tiroirs, mais Vril le menace de ne pas y toucher. Lorsque Wright retourne au cabinet de Rosenberg, celui-ci est présent, mais il refuse de prendre la défense de Maya, sans donner de raisons.

15H42[]

Wright annonce la mauvaise nouvelle à Maya, et celle-ci révèle qu'elle est issue d'une longue lignée de médiums, et lui parle également de la manière dont Misty Fey, sa mère, est tombée dans le déshonneur après qu'un dénommé "White" ait révélé que la police avait utilisé un médium pour trouver le coupable d'une affaire. Mia est devenue avocate pour enquêter sur White et cet incident. Wright, pris de pitié pour Maya, accepte de la défendre selon son principe : défendre ceux qui n'ont personne pour croire en eux.

Se souvenant que Masha Vril avait mal réagit lorsqu'il avait fouillé dans son tiroir, Wright est retourné dans la chambre d'hôtel et a trouvé un dispositif d'écoute téléphonique dans le même tiroir.

Procès, première session[]

7 septembre, 10h[]

Le procès débute avec l'affirmation de Hunter selon laquelle une preuve et un témoin décisifs prouvent la culpabilité de l'accusée. Dick Tektiv est appelé à la barre et expose les faits : le corps de la victime a été découvert près de la fenêtre, morte d'un seul coup porté à la tête par un objet contondant, l'horloge du "Penseur", trouvée sur le sol.

Tektiv a déclaré qu'il avait arrêté Maya à cause du témoignage de Masha Vril. Wright objecte qu'il ne s'agit pas d'une preuve tangible, et Tektiv se corrige en évoquant le morceau de papier portant le nom de "Maya" dessus, et conclu qu'avant de mourir, Mia a écrit le nom de son assassin avec son sang. Wright présente alors le rapport d'autopsie, qui indique que Mia est morte au moment où elle a été frappée, et qu'elle n'aurait pas eu le temps d'écrire quoi que ce soit. Cependant, Hunter objecte avec un rapport d'autopsie modifié, qui indique que Mia n'était pas morte sur le coup, annulant ainsi la contradiction. Wright soupçonne Hunter d'avoir falsifié le rapport, mais n'a aucune preuve.

Masha Vril a ensuite pris la parole à la barre et a affirmé qu'elle avait vu quelqu'un avec une silhouette de jeune fille attaquer la victime. Wright fait remarquer que Vril n'aurait pas remarqué la silhouette de Maya en premier, mais plutôt sa tenue excentrique. Vril a ensuite affirmé qu'elle avait vu Maya attaquer Mia avec Le Penseur, mais elle le désigne accidentellement comme une horloge. Wright objecte qu'elle n'avait aucun moyen de savoir si l'arme était une horloge simplement en la voyant. Vril a prétendu qu'elle avait entendu l'horloge depuis sa chambre, mais c'est impossible car le mécanisme avait été retiré, ce que Wright prouve en présentant la conservation enregistrée entre Mia et Maya sur le téléphone de cette dernière. Wright suggère donc que Vril savait qu'il s'agissait d'une horloge, car elle espionnait le téléphone de Mia avec le dispositif d'écoute qu'il a trouvé dans son appartement. En mauvaise posture, Vril a confirmé l'accusation de Wright, mais elle reste inflexible : elle a un alibi qu'un groom de l'hôtel peut confirmer.

Le témoignage du groom ne révèle rien sur l'affaire. Cependant, Wright le presse jusqu'à ce qu'il laisse échapper que Vril avait réservé une chambre avec un homme, et que Hunter lui a demandé de ne pas mentionner sa présence. Avec la possibilité d'un nouveau suspect, le tribunal est ajourné et Vril est arrêtée pour avoir mis le téléphone de Mia sur écoute.

14h24[]

Maya vient à la rencontre de Phoenix dans la salle des accusés pour lui témoigner sa gratitude. Celui-ci repart enquêter, avec une nouvelle piste à explorer.

Deuxième enquête de Wright[]

15h11[]

Au centre de détention, Wright interroge Masha Vril sans grand succès. Au cabinet d'avocats Rosenberg, il trouve deux photos avec le nom "Incident DL-6" au dos. Il a également remarqué que la peinture sur le mur avait disparu. Il prend avec lui l'une des photos représentant un homme souriant aux cheveux violets et la montre au groom, qui confirme que l'homme sur la photo est celui qui a réservé une chambre avec Masha Vril, et rédige même une déclaration sous serment pour Wright. Wright montre à Vril la même photo ainsi que la déclaration du groom, et elle révèle alors que cet homme est Redd White, son employeur et PDG de la société Bluecorp.

Wright se rend à Bluecorp et rencontre Redd White. Avec surprise, il y voit le tableau qui était auparavant chez Rosenberg. White avertit Wright qu'il contrôle la police et les procureurs comme des pantins, et frappe même celui-ci juste pour montrer à quel point il est intouchable. Wright confronte alors Rosenberg, qui admet avoir divulgué à White l'implication du médium Misty Fey dans l'incident DL-6, et subir maintenant le chantage de White pour ne rien révéler.

De retour sur la scène du crime, Wright découvre que tous les dossiers de la section "W" manquent dans les tiroirs de Mia, et il trouve aussi des articles sur des suicides avec le mot "White" écrit au crayon. White faisait chanter diverses personnalités puissantes au fil des années et les avait poussées au suicide. Wright affronte à nouveau White en lui montrant les coupures de journal, et l'accuse du meurtre de Mia. En réponse, White appelle le bureau du procureur, les informant qu'il allait témoigner contre Wright, et en assurant à ce dernier qu'il aurait un avocat incompétent. Tektiv arrive alors et arrête Wright.

8 septembre, 15h37[]

Au centre de détention, Maya est libérée, et Wright a été incarcéré à sa place. Wright décide de se représenter lui-même, et Maya lui assure qu'elle sera au tribunal le lendemain pour le soutenir. Wright a juré de venger son mentor.

Procès, deuxième session[]

9 septembre, 9h62[]

Hunter vient voir Wright dans le hall des accusés et lui assure qu'il fera tout pour obtenir une condamnation. Pour lui, tous les accusés doivent être condamnés. Wright répond qu'Hunter a changé : il le connait depuis des années, mais ne donne pas plus de détails.

10h[]

À la barre des témoins, White déclare qu'il a entendu un grand bruit à la fenêtre, puis qu'il a vu Phoenix frapper Mia à la tête avec un objet contondant. White souligne que Mia a couru vers la gauche, mais Wright objecte que cela contredit les plans du bureau et le témoignage de Masha Vril. Si Mia tentait d'échapper à son agresseur, White l'aurait vue courir vers la droite, à moins qu'il n'ait assisté au crime du point de vue du tueur. White poursuit en disant que Wright a frappé la victime deux fois, prétendant que Mia avait utilisé ses dernières forces pour courir vers la droite avant le deuxième coup, mais le rapport d'autopsie avait déjà établi que Mia était morte d'un seul coup.

White a ensuite affirmé avoir entendu un lampadaire en verre se renverser, ce qui lui a permis de regarder par la fenêtre de l'hôtel et d'être témoin du meurtre. Wright a rétorqué que la position du lampadaire empêchait White de le voir depuis la fenêtre de l'hôtel, et qu'il ne pouvait donc pas savoir qu'il y'avait un lampadaire en verre dans le bureau, à moins, encore une fois, d'être le tueur. White est acculé, mais Hunter intervient et conseille à White d'admettre qu'il est venu dans le bureau de Mia une semaine avant le meurtre pour y placer un dispositif d'écoute. C'est à ce moment là qu'il a vu le lampadaire en verre.

Incapable de trouver d'autres preuves, Wright accepte la défaite, mais s'évanouit lorsqu'il croit voir Mia à ses côtés, lui disant de ne pas abandonner. Lorsqu'il reprend connaissance, il constate que Mia est là, et qu'elle porte les vêtements de Maya : celle-ci a utilisé ses pouvoirs spirituels pour invoquer Mia dans ce moment de désespoir. Mia dit à Wright de regarder le recto du reçu. Il correspond à l'achat du lampadaire en verre la veille du meurtre, ce qui rend impossible le fait que White ait vu le lampadaire une semaine auparavant.

13h16[]

Wright présente le reçu à la reprise du procès, affirmant une fois de plus que White est le tueur. Hunter demande un jour de plus pour enquêter sur les affirmations de Wright, mais Wright sait qu'il ne peut pas le laisser faire, certain que Hunter reviendrait avec de nouvelles (et probablement fausses) preuves. L'objection d'Hunter est retenue cependant, et White est sur le point de partir lorsque Mia revient, et donne à Wright une note à lire à haute voix. Il s'agit d'une liste contenant les noms de plusieurs célébrités, toutes victimes du chantage de White ; alors que Wright énonce les noms de la liste à voix haute, White panique et le supplie d'arrêter. Mia dit à White d'avouer le meurtre s'il ne veut pas que la liste soit révélée aux médias et, n'ayant pas d'autre choix, White cède, vaincu par les mêmes méthodes de chantage qu'il avait utilisées pour extorquer ses victimes. Phoenix Wright est déclaré non coupable, marquant ainsi la première défaite du procureur Benjamin Hunter.

14h24[]

À la sortie du tribunal, Wright est heureux de pouvoir parler à Mia et d'avoir remporté le procès. Celle-ci lui demande de se rendre au bureau à 21h, pour lui montrer quelque chose.

Conclusion[]

Dénouement de l'affaire

21h02[]

Phoenix Wright se rend au cabinet de Mia, et découvre que celle-ci a laissé une lettre, lui léguant le cabinet et lui demandant d'embaucher Maya comme assistante. Désormais, Phoenix est à la tête du cabinet d'avocats Wright & Co. et travaillera avec Maya dans toutes ses affaires.

Notes[]

  • Redd White travaille dans une entreprise appelée Bluecorp. Le rouge, le blanc et le bleu sont évoqués dans les derniers mots de Mia avant qu'elle ne perde connaissance, pour désigner son agresseur
  • Il s'agit de la première affaire de Ace Attorney dans lequel le tueur tente de faire accuser un autre individu en faisant croire que la victime a écrit le nom de l'accusé avant de mourir. En dehors d'Apollo Justice: Ace Attorney et Gyakuten Kenji 2, cette méthode de manipulation de scène de crime est utilisée dans tous les jeux de la série.
Advertisement