Wiki Ace Attorney
Advertisement

Épisode 5 : Phoenix renaît de ses cendres est le cinquième épisode de Phoenix Wright : Ace Attorney.


Introduction[]

Cinématique[]

On voit les immeubles de Paris dans une nuit pluvieuse, puis la silhouette d'une personne brandissant un couteau. Au moment où la silhouette va abattre le couteau, elle se fige puis se duplique en deux silhouettes: il y a en fait deux silhouettes différentes situées dans deux immeubles différents.

On voit ensuite, rapidement, un couteau qui tombe, un vase qui se brise et le Lutin Bleu. Enfin, une femme, le visage caché dans l'ombre, apparait, tenant un couteau.

Phoenix Wright dit que Maya est partie depuis déjà deux mois, durant lesquels il n'a participé à aucun procès, malgré quelques propositions.

22 février, 10h02[]

À son agence, Wright se demande pourquoi il continue à venir au bureau tout les jours, alors qu'il n'a pas envie de bosser. Soudain, une jeune fille entre dans l'agence et demande Mia Fey. Wright lui répond qu'elle ne travaille plus ici et se présente. La fille lui dit qu'elle a besoin de lui pour un procès. Wright s'apprête à refuser, mais elle précise que c'est pour aider sa sœur, accusée de meurtre, dont le procès commence demain. Wright se rend compte qu'elle lui fait penser à Maya Fey et décide de l'écouter. La jeune fille s'appelle Ema Skye, elle est en terminale et veut travailler dans la police scientifique. Sa sœur a été dans la même école que Mia.

Wright se rend au centre de détention avec Ema pour rencontrer sa sœur. Cette dernière dit froidement à Ema qu'elle lui avait demandé de ne pas venir la voir, puis se présente à Wright: elle s'appelle Lana Skye, et est le procureur général de la circonscription. Le duo Ema/Lana rappelle à Wright le duo Maya/Mia: un avocat et une petite sœur.

Lana dit à Wright qu'elle est passée aux aveux. Le meurtre a eu lieu la veille à 17h15 dans le parking souterrain du bureau du procureur. La victime est un inspecteur de police, mort d'hémorragie après avoir reçu un coup de couteau dans le ventre. Un témoin a vu Lana commettre le crime. Le corps a été retrouvé dans le coffre de la voiture d'un procureur. Elle a été immédiatement arrêtée. Elle déclare s'être blessée à la main en poignardant l'inspecteur. Ema s'énerve de l'attitude de Lana, qu'elle juge égoïste. Lana demande alors à Wright de la représenter. Il accepte.

Première enquête de Wright[]

De retour à l'agence, Ema s'excuse et explique à Wright que sa sœur n'a pas toujours été comme ça. Auparavant, elle était douce et souriante.

Ils se rendent ensuite au parking souterrain du bureau du procureur. Ils y rencontrent l'officier Alex Marshall, chargé de l'enquête. Il se prend pour un cow-boy et connaît Ema. Il leur interdit de s'approcher de la voiture où a été trouvé le corps. Wright et Ema trouvent ensuite un portefeuille contenant le badge de l'inspecteur Eric Lebon. Ils sont alors interpellés par une vendeuse de panier-repas. Elle s'appelle Angélique Starr et est la témoin du meurtre. Elle semble détester au plus haut point les procureurs. Son petit ami de travaille comme agent de sécurité au bureau du procureur.

Ils se rendent ensuite, sous les conseils de Marshall, au bureau d'Hunter, dont Ema semble être une grande fan. Celui-ci leur dit que la voiture où a été retrouvé le corps est la sienne, et que la victime a été poignardée avec un couteau qui se trouvait dans son coffre. Il leur dit également qu'il sera le procureur lors du procès du lendemain. Enfin, il leur raconte que le jour du meurtre, il était presque toute la journée au commissariat, car c'était le jour du "transfert des preuves", durant lequel les preuves de vieilles affaires non résolues sont retirées. De plus, il a obtenu le titre de "King du barreau" récompensant le meilleur avocat de l'année, ce qui lui a donné droit à un trophée représentant un bouclier brisé orné d'un "K". Il est revenu à son bureau à 17h12, seulement 3 minutes avant le meurtre.

Soudain, un officier de police excité et bruyant avec une main bandée nommé Bill Ballaud apporte un dossier à Hunter provenant du préfet de police. L'officier lui disant que le dossier n'a aucun rapport avec Lana Skye, Hunter le refuse et renvoie l'officier. Il demande à Wright et Ema de le laisser tranquille et leur conseille d'aller poser des questions au commissariat.

À l'entrée du commissariat, ils rencontrent Dick Tektiv dansant avec le Lutin Bleu, un automate qu'il a lui-même fabriqué. Il leur dit qu'il n'est pas assez haut gradé pour être inclus dans l'enquête, qui est dirigée par le préfet de police lui-même. Bizarrement, le préfet a désigné Marshall, un simple agent de police, pour enquêter sur la scène du crime. Tektiv leur indique que la victime est Eric Lebon, dont ils ont trouvé le badge. Lebon aurait pourtant du être au commissariat pour le transfert de preuve. Lana lui aurait donné rendez-vous au parking. Enfin, Tektiv leur explique que certaines personnes accusent Hunter d'avoir accepté l'affaire pour voler le poste de procureur général à Lana, et leur écrit une commission rogatoire leur permettant d'enquêter sur les lieux du crime.

En revenant au parking, Wright et Ema croisent Starr qui leur annonce avoir un autre petit ami à la criminelle, puis s'en va. Ils montrent à Marshall la commission rogatoire de Tektiv. Marshall accepte de les laisser enquêter. Il leur donne le rapport d'autopsie et leur confie que Lebon et Lana n'ont presque rien en commun, à part qu'ils ont travaillé sur une même affaire quelques années auparavant. Lorsque Ema et Wright lui demandent pourquoi il a été choisi pour s'occuper de la scène du crime, Marshall répond qu'il était inspecteur jusqu'à il y a 2 ans et que la police manque de personnel. Tektiv aurait été écarté de l'enquête à cause de ses contacts avec Hunter.

Wright et Ema trouvent une note dans le coffre de la voiture d'Hunter, puis un téléphone portable à côté. Lorsque Wright appuie sur la touche "bis" du téléphone, permettant de rappeler le dernier contact appelé, le téléphone d'Ema sonne. Marshall débarque en l'entendant, et leur dit qu'il s'agit du téléphone de Lana. Elle a appelé quelqu'un pendant quelques secondes, juste après le meurtre, mais la police ne sait pas qui. Wright lui ment et prétend que c'est son téléphone qui a sonné complètement par hasard. Après qu'il soit parti, Wright dit à Ema qu'il sait que sa sœur l'a appelée juste après le meurtre. Ema répond que Lana a directement raccroché.

Procès, première session[]

23 février, 9h34[]

Dans la salle des accusés, Lana, résignée, demande à Wright comment s'est passée son enquête. Celui ci lui répond qu'il reste encore de grosses zones d'ombre. Elle déclare ensuite qu'un avocat de la défense ne devrait pas croire en ses clients. Wright lui répond qu'elle ressemble beaucoup à Mia à une grosse différence près: Mia, elle, était avocat de la défense.

23 février, 10h[]

Le procès débute, et Hunter appelle Angélique Starr à la barre. Il révèle que jusqu'à il y a deux ans, Starr était inspectrice.

Starr présente un plan du parking. Celui-ci est divisé en deux blocs: le bloc A, réservé au personnel du bureau du procureur, et le B, pour les visiteurs et les clients. Un grillage sépare les deux blocs. Il y a une cloison derrière la voiture d'Hunter. Starr témoignage avoir vu, depuis le bloc B, Lana poignarder Lebon avec un couteau près d'une voiture dans le bloc A. Elle présente également une photo de Lana, tenant le coffre de la voiture ouvert. Wright, désespéré, lui fait remarquer que Lana ne tient pas de couteau sur la photo. Starr précise qu'elle a pris la photo après la meurtre: on peut observer des éclaboussures de sang sur le manteau de Lana. Elle ajoute que le fait que Lana porte des gants en latex sur la photo prouve que le meurtre était prémédité. Selon elle, Lana les a enfilés pour ne pas laisser d'empreintes sur le couteau.

Wright fait alors remarquer que le meurtre n'a pas pu être prémédité car Lana n'avait pas emmené d'arme. En effet, l'arme du crime est un couteau qui se trouvait par hasard dans le coffre de la voiture d'Hunter.

Mais cela ne convainc pas Starr. Selon elle, Lana a donné rendez-vous à Lebon car elle avait un compte à régler avec lui. Lorsqu'il est arrivé, elle l'a poignardé plusieurs fois. Hunter intervient alors et présente le rapport d'autopsie, où il est écrit que Lebon n'a reçu qu'un unique coup de couteau. Starr rectifie son témoignage en disant qu'elle a confondu l'écharpe en peau de Lana avec des éclaboussures de sang, ce qui lui avait fait croire qu'elle avait frappé plusieurs fois. Hunter intervient directement en faisant remarquer que Lana ne porte aucune écharpe sur la photo de Starr. Le Juge demande à Starr de se concentrer sur l'arrestation de Lana.

Starr témoigne donc à nouveau. Elle dit qu'après le meurtre, Lana a essayé d'utiliser le téléphone fixe situé derrière la cloison, mais celui-ci était en panne. Elle a donc utilisé son téléphone portable. Starr l'a entendu utiliser le mot "peau" dans la conversation. Pendant ce temps, Starr a escaladé le grillage. Elle a ensuite poursuivi Lana qui a essayé de lui échapper en renversant un bidon d'huile, mais l'a rapidement arrêtée.

Wright présente le plan du parking et montre que depuis le bloc B, Starr n'aurait pas pu voir Lana essayer d'utiliser le téléphone fixe à cause de la cloison. Le fait que le téléphone est en panne étant anecdotique, Starr n'avait aucune raison de l'inventer: cela montre qu'elle a vu le crime depuis un autre endroit: le poste de sécurité du parking, situé au second niveau. De plus, la porte du bloc A étant fermée, Starr a du faire tout le tour, entrer par le bloc B puis escalader le grillage pour arriver sur les lieux du crime, ce qui lui a pris 5 minutes. Wright fait alors remarquer que Lana avait largement le temps de fuir, et pourtant elle ne l'a pas fait. Le Juge demande à Hunter de faire entrer son prochain témoin, mais ayant fait, à tort, confiance à Starr, il n'en a pas d'autres.

Le Juge va alors ajourner le procès lorsque Starr intervient. Elle présente une nouvelle pièce à conviction: une chaussure ensanglantée de Lebon, qu'elle a ramassé sur le lieu du crime après avoir arrêté Lana. Il y a deux types de sang sur la chaussure: celui de Lebon, et celui de Lana.

Wright fait remarquer qu'il y a du sang sur la semelle de la chaussure mais aucune empreinte n'a été retrouvée sur les lieux du crime. Starr explique que le bidon d'huile que Lana a renversé contenait de l'eau, ce qui a effacé toute les traces de sang situées sur le sol.

Le Juge, convaincu, va rendre son verdict, lorsqu'Ema supplie Wright de faire quelque chose, disant que Starr a probablement menti à propos de l'eau car elle est "dans le camp de l'accusation". Starr l'entend. Énervée, elle présente une nouvelle fois une pièce à conviction exclusive: une photo où on peut voir le corps de Lebon dans le coffre de la voiture d'Hunter, sa chaussure par terre, et le sol inondé d'eau.

Wright fait alors remarquer qu'on peut voir un bout de tissu dépassant du pot d'échappement de la voiture. Selon lui, Lana ne parlait pas de "peau" au téléphone, mais du "pot" d'échappement, ce qui prouve que le tissu est connecté au meurtre et doit être récupéré. Le Juge, ne voulant pas omettre le moindre détail, suspend la séance pour 30 minutes, durant lesquelles le tissu devra être rapporté.

23 février, 11h56[]

Dans la salle des accusés, Ema demande à Wright si ses procès se passent toujours aussi mal. Il lui répond que oui. Marshall apparait alors et leur confie que Lana portait vraiment son écharpe rouge le jour du meurtre.

23 février, 12h32[]

Le procès reprend. Hunter bouillonne de colère. Soudain, un homme imposant rentre dans le tribunal. Il semble bien connaître le juge, et lui parle comme à un vieil ami. Il se présente: il est le préfet de police de la circonscription et s'appelle Damien Gant. Il est venu apporter un couteau à cran d'arrêt, retrouvé enveloppé dans l'écharpe rouge de Lana dans le pot d'échappement. Hunter s'énerve contre lui en disant que les enquêteurs n'ont pas fait leur boulot correctement. Gant lui rétorque que c'était lui qui était chargé de l'enquête. Il exige une lettre d'excuse. Le Juge demande à Wright d'ouvrir le couteau à cran d'arrêt. Le bout de la lame est brisé et est ensanglanté. Le Juge demande ensuite à Gant de témoigner à propos des disfonctionnements de l'enquête et du couteau à cran d'arrêt.

Gant explique que le couteau est spécial. Il ne peut pas dire pourquoi, à moins qu'un lien entre le couteau et Lebon soit établi. Il explique également que la police n'était pas en mesure d'enquête efficacement car un inspecteur a été tué au commissariat le jour même. La victime a été poignardée avec un couteau dans la salle des preuves du commissariat, à 17h15. Un suspect a été arrêté.

Wright présente la note trouvée sur le corps de Lebon, sur laquelle il est écrit SL-09, comme sur l'étiquette du couteau. Gant révèle alors que le couteau était l'arme du crime dans une vieille affaire et a été volé dans la salle des preuves le jour du meurtre. Wright et Hunter font alors remarquer qu'il y a bien un lien entre les deux affaires: la salle des preuves, où a eu lieu un meurtre et un vol. Gant décide de leur divulguer une information sur la victime du commissariat. Wright lui demande le numéro de badge de la victime. Gant lui répond: 5842189. Wright se rend compte que ce numéro de badge correspond à celui...d'Eric Lebon. Cela voudrait dire que Lebon a été tué à deux endroits différents à la même heure.

Hunter s'emporte de nouveau contre Gant, reprochant à la police de ne pas lui avoir donné cette information cruciale. Gant, visiblement agacé, lui répond que c'est lui qui a commis une énorme erreur. L'agent Ballaud avait été chargé de transmettre cette information, mais Hunter a refusé le dossier. Gant dit qu'Hunter a clairement manqué à son devoir. Hunter requiert alors à la cour un jour supplémentaire pour pouvoir approfondir l'enquête. Le juge accepte, le projet est ajourné.

Deuxième enquête de Wright[]

23 février, 14h15[]

Wright et Ema récapitulent ce qu'ils ont appris: Lebon serait mort simultanément au commissariat et dans le bureau du procureur, alors que le temps de trajet entre les deux est de 30 minutes en voiture. Ema promet à Wright qu'elle va se rendre utile durant l'enquête.

Ils se rendent au parking souterrain, où Ema propose à Wright de faire un test au luminol, une solution chimique permettant de révéler de faibles traces de sang. En effet, même si de l'eau a nettoyé la scène du crime, tout le sang n'a pas disparu. Wright trouve quelques traces devant la voiture d'Hunter. Mais cela ne colle pas vraiment: puisque Lebon est mort d'hémorragie et qu'il s'est battu à cet endroit avec Lana, il devrait y avoir bien plus de traces de sang.

Angélique Starr vient ensuite les voir. Elle s'excuse d'avoir menti durant le procès, expliquant avoir voulu être plus convaincante. Elle dit que de toute façon, cela ne change pas le fait qu'elle a vu Lana poignarder Lebon. Elle leur confie qu'elle a travaillé comme inspectrice sur l'affaire SL-9, avec Lebon et Marshall. Bien qu'il n'y avait aucun doute sur le fait que le suspect était bien un criminel, aucune preuve concluante ne fut trouvée. L'accusation fabriqua alors des preuves. Le suspect fut condamné et exécuté. Quelques mois plus tard, des mesures furent prises contre tout les inspecteurs impliqués dans l'affaire: Marshall fut rétrogradé et Starr licenciée. Starr pense qu'il y a toujours une zone d'ombre de l'affaire à éclaircir. Après son récit, Starr donne à Wright et Maya une formule cordon bleu en leur disant qu'elle met toujours Marshall de bonne humeur.

Ema et Wright se rendent donc au poste de sécurité devant la salle des preuves du commissariat, mais personne n'y est. En ressortant du commissariat, ils croisent Tektiv, qui leur apprend que le suspect du meurtre du commissariat se trouve au centre de détention.

Ils s'y rendent et constatent à leur grande surprise que le suspect n'est autre que l'officier Bill Ballaud. Il leur raconte que le jour du crime, il s'est rendu à la salle des preuves. Marshall n'était pas présent à son poste de sécurité, donc Ballaud a vérifié les caméras de surveillance et s'est rendu compte qu'il y avait un individu suspect dans la salle des preuves. Il y est rentré et a demandé à l'homme de lui montrer son badge. L'homme, qui était apparemment l'inspecteur Lebon, a alors pointé un couteau vers lui. Ballaud s'est alors jeté sur lui, puis s'est évanoui. Lorsqu'il s'est réveillé, le corps de Lebon n'était plus là. Ema fait alors remarquer qu'absolument rien n'indique que Ballaud a réellement tué Lebon. Ballaud les informe que le meurtre a été filmé par une caméra de surveillance.

Wright et Ema se rendent à la division des affaires criminelles, où ils aperçoivent Gant réprimander l'inspecteur général. Celui ci leur dit que la police a entièrement fouillé le bureau de Lebon, et leur montre un rapport d'objet perdu que Lebon avait commencé à rédiger. Gant leur dit qu'une commission spéciale enquête sur Hunter, et leur donne la permission d'enquêter dans la salle des preuves.

De retour au poste de sécurité, ils y rencontrent Marshall. Après avoir mangé la formule cordon bleu de Starr, il est disposé à leur parler. Il leur dit que depuis qu'il n'est plus inspecteur, son boulot l'ennuie. C'est pour ça qu'il n'était pas à son poste le jour du meurtre. Il leur explique que de toute façon, les caméras de surveillance enregistrent tout ce qui est suspect. Il leur confie que le transfert des preuves de l'affaire SL-9 s'est effectué il y a deux jours. De manière générale, les pièces à conviction sont stockées dans la salle des preuves jusqu'à deux ans après la fin d'un procès au cas où l'affaire devrait être reconsidérée. Une fois son transfert de preuve effectué, une affaire est définitivement enterrée, ce qui est donc le cas de SL-9. Marshall donne à Wright et Ema le registre des badges du 21 février, recensant le numéro de tout les badges ayant été utilisés pour entrer dans la salle des preuves le jour du meurtre. Lebon est entré dans la salle des preuves à 17h14.

Ils rentrent dans la salle des preuves où se trouve Tektiv, qui est chargé de l'enquête du meurtre du commissariat pour la journée. Il leur dit que chaque inspecteur possède un coffre dans la salle des preuves. Les coffres s'ouvrent avec l'empreinte digitale de leur propriétaire. Tektiv leur dit qu'Hunter était le procureur lors du procès de l'affaire SL-9, et que cette affaire a été le commencement des rumeurs à son égard. De plus, Lebon était l'inspecteur chargé de l'enquête, le couteau à cran d'arrêt se trouvait donc dans son coffre. Dans la salle, Wright et Ema trouvent un gant en latex, pièce à conviction de l'affaire SL-9, et un vase brisé qu'ils recollent. Il en manque un morceau. Ils remarquent une empreinte de main ensanglantée sur un coffre, qui s'avère être celui de Tektiv. Ils décident de faire un test au luminol, et trouvent une énorme tache de sang près du coffre de Lebon, ainsi qu'une empreinte de main ensanglantée effacée sur un coffre près de l'entrée. Finalement, Tektiv leur dit que le deuxième badge du registre est celui d'Hunter. Il est entré dans la salle des preuves à 16h40.

Wright et Ema vont donc voir Hunter, qui leur annonce que la commission d'enquête lui a simplement donné un avertissement et que la police a pris le contrôle de l'enquête, sous la direction de Gant. Il leur explique également que son nom est sur le registre des badges car Gant l'avait envoyé chercher une pièce à conviction, un tournevis. Hunter précise que ce tournevis n'a rien à voir avec l'affaire en cours. Il leur dit que Gant, alors vice-préfet de police, a également travaillé sur l'affaire SL-9 et leur promet de n'avoir falsifié aucune preuve durant cette affaire. Enfin, il leur donne un matériel à empreintes et un fichier comportant les empreintes des personnes impliquées dans l'affaire.

Wright et Ema retournent dans la salle des preuves et se rendent compte que la personne qui a laissé une empreinte ensanglantée sur le coffre de Tektiv portait des gants. Par contre, ils se rendent compte que l'empreinte de main ensanglantée effacée se trouvant sur le coffre près de l'entrée appartient à Alex Marshall.

Procès, deuxième session[]

24 février, 9h41[]

Dans la salle des accusés, Lana confirme le sentiment de Wright que la police est complètement perdue. Elle dit qu'elle ne sait rien de cette affaire de meurtres simultanés. Wright lui annonce qu'il va accuser Marshall du meurtre de Lebon. Lana ne dit de faire ce qu'il a à faire.

24 février, 10h[]

Hunter explique qu'il va se concentrer sur l'affaire du commissariat, pour essayer d'y voir plus clair. Hunter appelle le suspect du meurtre du commissariat, Ballaud.

Ballaud explique que le jour du meurtre, il avait déposé le Lutin Bleu dans la salle des preuves et veillait sur lui. Après avoir vu un homme suspect dans la salle des preuves, il est allé lui demander son badge. L'homme, vraisemblablement Lebon, a alors sorti un couteau et l'a menacé. Ballaud lui a foncé dessus et l'a désarmé, c'est là qu'il s'est blessé à la main. L'homme lui a ensuite donné un coup de poing au visage et Ballaud s'est évanoui. Il s'est fait réveiller par un collègue à 17h30. Ballaud indique qu'il a utilisé deux fois son badge pour entrer dans la salle des preuves: à 16h50 pour y déposer le Lutin Bleu, et à 17h14 lorsqu'il a aperçu l'homme.

Hunter fait remarquer qu'il est tout d'abord nécessaire de déterminer si Ballaud est réellement le meurtrier. Ballaud présente alors à la cour une cassette contenant une vidéo de la caméra de surveillance de la salle des preuves, que Gant lui a apporté le matin même. Mais il s'avère que Ballaud avait placé le Lutin Bleu devant la caméra, ce qui gène énormément la visibilité et ne permet pas d'identifier l'homme qu'a rencontré Ballaud.

Ballaud témoigne de nouveau. Il dit que même si on ne peut pas voir son visage sur la vidéo, l'homme est forcément Lebon, car il a ouvert le coffre avec verrou biométrique de Lebon. Wright fait alors remarquer, avec l'appui de la vidéo, que le voyant du coffre était allumé, et donc le coffre ouvert, avant l'arrivée de l'homme. On peut également voir qu'un objet tombe du coffre quand l'homme l'ouvre. Wright dit que cet objet a été placé entre le capteur et la porte pour garder le coffre ouvert. Le Juge fait remarquer qu'il faudrait un objet fin et isolant. Wright présente le gant en latex de l'affaire SL-9, qui remplit ces critères et se trouvait dans le coffre de Lebon. Mais Hunter maintient que l'homme est Lebon. Il demande à Ballaud de témoigner une nouvelle fois.

Ballaud signale que le registre des badges a enregistré Lebon, ce qui prouve que l'homme est bien Lebon. Le Juge s'étonne que si peu de personnes soient rentrées dans la salle des preuves alors que c'était le jour du transfert de preuves. Hunter explique que c'est une salle spéciale ne concernant que les affaires violentes impliquant des membres de la police. À midi, presque toutes les preuves avaient déjà été récupérées. Wright présente le rapport d'objet perdu de Lebon en expliquant que Lebon a sûrement perdu son badge le jour du meurtre. Dans ce cas, l'homme se trouvant dans la salle des preuves avait volé le badge de Lebon. Cela permet d'expliquer pourquoi il a agressé Ballaud lorsque celui-ci lui a demandé son badge.

Hunter rigole et remercie Wright en lui faisant remarquer qu'il a prouvé que le meurtre du commissariat n'a jamais existé et que l'homme sur la vidéo n'est pas Lebon, ce qui résout complètement l'affaire du double meurtre. Mais Wright lui répond que les deux affaires sont forcément liées, et que de nombreuses traces de sang ont été retrouvées dans la salle des preuves. Il demande qu'Alex Marshall vienne témoigner, en prétendant que c'est simplement parce qu'il est responsable du poste de sécurité. Hunter accepte et le Juge suspend la séance pour une demi-heure.

24 février, 11h32[]

Dans la salle des accusés, Tektiv débarque en apportant les dossiers de l'affaire SL-9, demandés par Lana. L'affaire SL-9 avait pour suspect Joe Sinister. Il a été condamné à mort pour avoir tué six personnes. Les membres de l'enquête étaient Gant, Lana, Lebon, Marshall et Starr. Lors du procès, Hunter était procureur, Ema et Lana ont témoigné. Comprenant que SL-9 fait en réalité référence à cette affaire, Ema, effrayée, s'enfuit.

24 février, 12h14[]

Ema n'est pas revenue. Hunter appelle Alex Marshall à la barre.

Celui-ci révèle qu'il est censé rentrer trois fois par jours dans la salle des preuves mais qu'il ne le fait pas, par manque d'envie. De plus, il prétend qu'il mangeait dans un restaurant au moment où Ballaud s'est fait agresser. Wright présente directement ses empreintes ensanglantées pour l'incriminer. Marshall lui répond que le meurtrier, qui portait des gants, a simplement posé sa main sur le coffre où se trouvait des empreintes digitales de Marshall. En fait, ce coffre est celui de Marshall, c'est pour cela que ses empreintes y figuraient. Wright va alors montrer qu'à la fin de la vidéo de la caméra de surveillance, on peut voir un morceau de tissu dépasser du coffre de Marshall, tissu qui n'était pas là au début de la vidéo. Cela veut donc dire que Marshall a ouvert son coffre durant la vidéo. Marshall dit que n'importe quoi aurait pu ouvrir son coffre, mais Wright lui explique le principe des verrous biométriques.

Wright présente alors une nouvelle théorie: Marshall s'est déguisé en Lebon et a volé son badge. Il est ensuite rentré dans la salle des preuves. Lorsque Ballaud lui a demandé son badge, Marshall ne pouvait pas lui présenter celui de Lebon car Ballaud aurait directement vu qu'il ne lui ressemblait pas, c'est pourquoi il l'a menacé avec un couteau.

Marshall intervient et dit à Wright qu'il n'a aucune preuve qu'il se soit fait passer pour Lebon. Wright ne trouve aucune preuve. Hunter lui conseille de revenir à l'essentiel. Wright repense aux conseils de Mia et se dit qu'il doit essayer de comprendre pourquoi Marshall a été contraint d'utiliser son coffre. En regardant la vidéo, il se rend compte que le manteau blanc de Marshall a été maculé du sang de Ballaud: c'est pour ça qu'il l'a caché dans son coffre.

Marshall passe aux aveux. Le 21 février, il a volé le badge et les vêtements de Lebon pour se faire passer pour lui. Il voulait prendre les pièces à conviction de l'affaire SL-9, qui devaient être transférées le jour-même. Par chance, le coffre de Lebon était ouvert, mais il était vide. Lorsque Ballaud est arrivé, Marshall l'a assommé. Il s'est ensuite enfui par les angles morts de la caméra et a caché le manteau tâché dans son coffre. Il déclare qu'en réalité, aucun meurtre ne s'est produit dans la salle des preuves à 17h15.

Wright demande à Marshall en quoi ces preuves sont-elles si importantes pour lui. Marshall lui répond que l'affaire est très importante pour lui, car il a le sentiment que quelque chose d'étrange s'est passé durant le procès. Wright se rend compte que dans la liste des victimes de Sinister, il y a un certain "Fred Marshall". Marshall révèle qu'il s'agit de son frère. Il était procureur et dirigeait l'enquête avec Gant, mais a été tué par Sinister en se battant contre lui. C'était la première fois que Sinister laissait des preuves: il a ainsi pu être incarcéré. Cependant, selon Marshall, quelque chose ne colle pas: il est impossible que son frère ait perdu un combat contre Sinister.

Hunter remercie Wright pour avoir complètement élucidé le soi-disant meurtre du commissariat. Il dit que cela prouve que Lebon était bien au bureau du procureur, où il a été tué par Lana. Le Juge est sur le point de déclarer Lana coupable lorsqu'Ema revient dans le tribunal. Elle dit qu'elle a essayé de trouver des indices sur l'empreinte de main ensanglantée du coffre de Tektiv, mais n'a rien trouvé. Wright se souvient alors que le Lutin Bleu se trouvait juste devant le coffre de Tektiv. Autrement dit, l'empreinte de main a du être faite avant 16h50, heure à laquelle Ballaud a emmené le Lutin Bleu dans la salle des preuves. Wright comprend que le sang a coulé une deuxième fois dans la salle des preuves ce jour là.

Wright présente sa nouvelle théorie: Lebon est rentré dans la salle des preuves à 16h20 en même temps que la personne ayant le badge "7777777". Cette personne l'a tué, puis a nettoyé le sang au sol et a déplacé le corps. En effet, le sang au sol a du être nettoyé car il n'était pas là lorsque Ballaud a apporté le Lutin Bleu à 16h50. De plus, Hunter ne peut être le coupable car 10 minutes n'auraient pas été suffisantes pour tuer Lebon, nettoyer le sang et déplacer le corps. Hunter révèle que l'identité du possesseur de ce badge est confidentielle car elle appartient à un officier haut gradé de la police. Il faudrait que cette personne soit inculpée officiellement pour pouvoir obtenir son numéro de badge.

Marshall interpelle alors Lana et lui demande si l'accusation n'a utilisé que des pièces à conviction légitimes durant l'affaire SL-9. Lana lui répond qu'un crime radical comme celui-ci imposait des mesures radicales, même si cela signifie falsifier des pièces à conviction. Elle dit qu'ils n'ont fait que leur devoir.

Devant le tumulte de la foule que le juge n'arrive pas à calmer, le procès est ajourné.

Troisième enquête de Wright[]

24 février, 15h12[]

À l'agence, Ema s'excuse de ce que sa sœur a dit. Elle révèle qu'il y a deux ans, elle était dans le bureau de sa sœur, alors inspectrice, au commissariat lorsque Joe Sinister arriva, armé d'un couteau et poursuivi par Fred Marshall. Sinister s'était échappé d'un interrogatoire. Il voulait prendre Ema en otage mais Marshall se jeta sur lui. Elle dit que l'orage a coupé le courant mais qu'un instant plus tard, un éclair lui révéla Sinister brandissant un couteau sur un Marshall assommé. Une image qui restera imprimée dans sa mémoire. Cependant, elle n'a pas vu le moment où Sinister a poignardé Marshall. Il ne lui a donc été demandé que de témoigner sur son agression, ce qui est la raison pour laquelle des preuves ont du être trafiquées.

Ils se rendent ensuite au centre de détention pour questionner Lana. Elle explique que dans l'affaire SL-9, elle était l'inspectrice adjointe. Gant était l'inspecteur général, ils formaient alors un duo et partageaient même le même bureau. Il n'y avait aucun doute que Sinister était bien le tueur en série qu'ils recherchaient, mais ils ne pouvaient pas le prouver. Recherchant désespérément une preuve, la police l'interrogeait lorsque Sinister s'est échappé et a commis son dernier meurtre. Lana est arrivée la première sur les lieux du crime, découvrant Marshall mort, Sinister et Ema inconscients. Elle explique qu'après l'affaire SL-9, Gant a été nommé préfet de police et a arrangé sa mutation en tant que procureur général. Phoenix trouve très étrange que toutes les personnes impliquées dans l'affaire SL-9 deux ans plus tôt se retrouvent impliqués dans cette affaire. Il ne coit pas à une coïncidence, et décide d'aller inspecter le bureau de Gant.

Devant le commissariat, ils croisent Alex Marshall, qui leur dit qu'il va se rendre à la police pour l'agression de Ballaud et le vol de preuves, et qu'il sait qu'il vont l'arrêter. Il leur explique que durant l'affaire SL-9, certains faits ne collaient pas avec les pièces à conviction. Par exemple, lors de l'autopsie, il a été déterminé que la supposée arme du crime, le couteau à cran d'arrêt, n'était pas vraiment cohérente avec la blessure, mais cette constatation a été omise dans le rapport. Il leur dit que Fred Marshall était un excellent procureur et que le jour de sa mort, il avait reçu le titre de "King du barreau". En fait, l'affaire SL-9 s'est également déroulée un jour de transfert des preuves.

Ema et Wright vont ensuite dans le bureau de Gant. Ce dernier qualifie les propos de Lana "provoquants", leur dit que l'affaire SL-9 est terminée depuis bien longtemps et leur interdit complètement d'enquêter. Il les jette dehors.

Ils vont alors voir Hunter, qui est en train de rédiger une lettre de démission. Il est abattu d'avoir utilisé des fausses preuves deux ans plus tôt. Il leur explique qu'il y a deux ans, Gant a supprimé la hallebarde du trophée du "King du barreau". Ils croisent Starr dans le parking souterrain, qui leur dit qu'elle pense que Lana n'est qu'un pion au service de Gant, et que sa mutation en procureur général a permis à Gant d'étendre son pouvoir.

Cherchant un moyen d'entrer à nouveau dans le bureau de Gant, Ema et Wright se rendent dans la division des affaires criminelles où se trouve Tektiv. Il leur confie qu'avec les déclarations de Lana, Hunter a encore plus de problèmes. Il leur dit que la preuve décisive contre Sinister a été que le bout de son couteau à cran d'arrêt a été retrouvé dans le corps de Marshall. Wright demande à Tektiv qu'il utilise son badge pour les faire rentrer dans le bureau de Gant, mais celui-ci leur dit qu'il risque un licenciement. Après avoir lu la lettre de démission d'Hunter, il accepte cependant de prendre le risque.

Dans le bureau du préfet, Wright trouve un coffre avec un code à 7 chiffres. Il essaie "7777777", et le coffre s'ouvre. Ils y trouvent le dernier morceau du vase brisé et un morceau de cuir avec une empreinte de main. Le code laisse fortement penser que l'officier supérieur qui est rentré dans la salle des preuves à 16h20 est Gant. Ils trouvent dans sa bureau une moitié de liste de pièces à conviction de l'affaire SL-9. Au verso de la liste se trouve un dessin d'un homme en attaquant un autre avec un couteau. Après analyse, Wright se rend compte que les empreintes sur le morceau de cuir appartiennent à Ema. Soudain, Gant arrive, prend le badge de Tektiv en lui disant qu'il n'en aura plus besoin, expulse Wright de son bureau, mais garde Ema avec lui pour lui parler.

Wright apprend que la police questionne Ema. Il retourne voir Lana au centre de détention. Il lui dit qu'il sait qu'elle a peur de Gant, et que celui-ci cache des pièces à conviction. Lana dévoile que le jour du crime, Gant lui a demandé de se débarrasser du corps de Lebon, qui se trouvait dans le coffre de la voiture d'Hunter. En obéissant, elle s'est rendu compte que le couteau à cran d'arrêt de Sinister était planté dans le corps de Lebon. Elle l'a alors retiré et planté le couteau d'Hunter à la place. Ensuite, elle a caché le couteau à cran d'arrêt dans le pot d'échappement, puis a appelé Ema pour lui demander de se débarrasser du couteau. Après avoir reçu les ordres de Gant, Lana avait appelé Marshall pour lui demander de l'aide, ce qui a poussé celui-ci à essayer de voler les preuves.

Procès, troisième session[]

25 février, 9h47[]

Wright, seul dans la salle des accusés, s'étonne de l'absence des sœurs Skye. Hunter apparait, lui disant qu'il projetait de faire rapidement condamner Lana, mais qu'il voulait avoir son point de vue. Wright lui répond que Lana est innocente et lui fait remarquer que s'il veut connaitre la vérité sur l'affaire SL-9, il doit faire durer le procès. Hunter lui dit qu'il va y réfléchir.

25 février, 10h[]

Le procès démarre avec Gant disant que Lana souhaite s'adresser directement à la cour. Lana demande à ce que le procès se termine immédiatement. Elle avoue être coupable du meurtre de Lebon. Wright proteste, alors Lana déclare renoncer à son droit d'être défendue. Le juge va la déclarer coupable, mais Hunter intervient, disant qu'il serait trop tôt pour rendre un jugement. Il appelle ensuite Ema Skye à la barre, malgré les protestations de Lana et les menaces de Gant.

Ema témoigne de ce qui lui est arrivé il y a deux ans. Elle déclare qu'elle était dans le bureau de sa sœur, lorsque Joe Sinister a débarqué et l'a prise en otage. Fred Marshall est alors venu la secourir. Soudain, à cause de l'orage, les lumières se sont éteintes. Puis un éclair a illuminé la scène, et elle a vu Sinister enfoncer son couteau dans la poitrine de Marshall. L'inspecteur chargé de recueillir son témoignage était Lebon, mais n'arrivant pas à en parler, elle avait fait un dessin. Hunter intervient et dit qu'il n'y avait aucun dessin parmi les pièces à conviction. Ema pense que le dessin a été perdu. Wright présente le dessin figurant sur la liste qu'il a trouvé dans le bureau de Gant, et Ema reconnait son dessin. Le Juge fait alors remarquer que la liste de pièces à conviction qu'avait reçu Hunter deux ans plut tôt était incomplète: la liste où se trouve le dessin en est la seconde partie, cette liste ayant été déchirée en deux. Wright fait alors remarquer que l'autre partie du dessin doit se trouver sur la liste que possède Hunter. Celui ci se rend compte qu'il y a bien un dessin semblant représenter le Lutin Bleu.

Ema déclare que le dessin présenté par Wright est bien son dessin d'il y a deux ans. L'éclair ayant été très rapide, elle n'a vu que des ombres, puis elle s'est évanouie. Wright fait alors remarquer que sur le dessin, le couteau de Sinister est déjà brisé. Or il est sensé s'être brisé dans le corps de Marshall, et Marshall n'a été frappé qu'une fois. Wright avance alors que la preuve fabriquée pourrait être cette pointe de couteau. Puisque que le couteau de Sinister ne peut être la véritable arme du crime, Wright émet l'hypothèse que celle-ci est le couteau brisé du trophée "King du barreau" de Marshall. Marshall aurait pris la première arme qu'il aurait trouvé. Mais Hunter fait remarquer que cela voudrait dire que c'est Marshall qui tenait le couteau, ce qui est contradictoire.

Ema se souvient alors qu'elle a également fait le dessin se trouvant sur la liste d'Hunter. À ce moment là, la liste n'était pas déchirée. Elle témoigne que lorsqu'elle a vu l'ombre de l'homme brandir le couteau, elle a paniqué et l'a poussé. Ensuite, il y a eu un autre éclair et elle a vu l'ombre du Lutin Bleu.

Lana intervient en demandant à ne pas procéder au contre-interrogatoire, mais sa demande est rejetée par Hunter et le Juge.

Wright, cherchant à trouver une explication pour ce que Ema a vu, dit qu'elle a en réalité vu le vase bancal. En effet, en le regardant selon un certain angle, la ressemblance est frappante. Or, ce vase se trouvait sur le bureau de Gant. Le meurtre a donc en réalité eu lieu de ce côté là de la salle, et le corps de Marshall a ensuite été déplacé. Wright explique que si Ema a poussé l'homme tenant le couteau, c'est à dire Fred Marshall, vers la vase, celui ci a pu s'empaler sur la lance de l'armure, et cela serait la vraie raison de sa mort. Ema s'évanouit.

Lana intervient une nouvelle fois, disant que leur théorie est ridicule et qu'ils n'ont aucune preuve. De plus, Marshall et Sinister étant décédés, il n' a pas d'autre témoin en vie. Hunter dit alors qu'il reste encore une possibilité: que Marshall ne soit pas mort sur le coup et qu'il ait écrit un dernier message. Wright confirme et présente le vase. Il montre que les points de sang, une fois reliés, forment "Ema".

Gant intervient alors et accuse Hunter d'avoir utilisé de fausses preuves et d'avoir condamné un innocent à mort deux ans auparavant. Suite à cela, la salle s'enflamme. Ne réussissant pas à la calmer, le juge suspend l'audience.

25 février, 12h06[]

Tektiv, encore envoyé par Lana, donne à Wright un manuel de droit des preuves. Wright et Hunter lui disent qu'ils ont l'intention d'aller au bout de cette affaire.

25 février, 12h52[]

Le procès reprend. Le juge annonce à Hunter que la commission d'enquête a prévu des sanctions lourdes à son encontre, et fait part de sa peur qu'Hunter appelle de faux témoins. Hunter propose alors un arrangement: la défense peut appeler tout les témoins qu'elle veut. Wright appelle Gant à la barre, lui demandant de témoigner à propos de l'affaire SL-9.

Gant explique alors qu'en tant que préfet de police, il a le droit de refuser de témoigner. Hunter précise que cela présente tout de même des risques. Finalement, Gant dit qu'il va témoigner.

Il raconte qu'il interrogeait Sinister avec Fred Marshall lorsque Sinister s'est enfuit. Ce dernier étant rentré dans l'ascenseur, Marshall et Gant se sont séparés: Marshall a monté les escaliers et Gant les a descendus. Lorsque Gant est revenu à son bureau, il a vu Marshall mort, Sinister inconscient et Lana tenant Ema dans ses bras. À ce moment là, le corps de Marshall avait déjà été déplacé par Lana. Gant déclare qu'il n'a donc pas participé à la falsification des preuves. Wright lui fait remarquer qu'ils ont trouvé un morceau du vase et la moitié de la liste des pièces à conviction dans son bureau.

Gant ne se démonte pas et dit que Wright a très bien pu les mettre lui même dans son bureau. De plus, il ne peut pas prouver quand ces pièces ont été découvertes, elles ont très bien pu être trouvées après la condamnation de Sinister. Enfin, Gant dit qu'il n'avait aucune raison d'aider à maquiller la scène du crime. Wright fait remarquer qu'il a eu son poste de préfet de police après cette affaire. Gant rétorque qu'il l'aurait eu dans tout les cas. Wright explique alors qu'il a voulu aider Lana Skye, afin de pouvoir la contrôler par la suite. Il dit que Gant est impliqué dans le meurtre de Lebon. Pour le prouver, il présente le registre des badges et précise que "7777777" est le code du coffre de Gant. Il demande à Gant si celui-ci est rentré dans la salle des preuves avec Lebon le jour du meurtre. Gant prétend qu'il n'avait pas vu Lebon depuis plusieurs jours. Wright présente le rapport d'objet perdu de Lebon, rétorquant que Lebon devait aller dans la salle des preuves ce jour-là, et qu'il a donc forcément du aller voir Gant, qui l'a alors accompagné dans la salle des preuves, puis tué. Ensuite, Gant a mis le corps dans le coffre de la voiture d'Hunter puis lui a chargé d'emmener le tournevis jusqu'au bureau du procureur, où Lana a récupéré le corps.

Gant invoque son droit de refuser de témoigner. Il dit à Wright et Hunter que s'ils avaient des preuves concluantes, ils les auraient déjà présentées. Wright décide alors de faire témoigner Lana. Gant intervient et dit à Lana que si elle ne fait pas attention à ce qu'elle dit, sa sœur sera condamnée pour le meurtre de Marshall. Le juge suspend la séance.

25 février, 14h04[]

Hunter, Wright et Tektiv se retrouvent dans la salle des accusés. Alors que Wright demande à Hunter quels sont les "risques" encourus par le préfet de police s'il refuse de témoigner, Ema apparait et explique que dans ce cas, le préfet renonce également à son droit d'intervenir durant le procès. Ema se dit soulagée d'enfin connaitre la vérité et accompagne Wright dans le tribunal.

25 février, 14h21[]

Le procès reprend. Lana dit que la théorie du chantage est complètement fausse et qu'elle a maquillé toute seule la scène du crime. Cependant, son seul but était de faire inculper Sinister, Ema n'aurait pas tué Marshall. Elle raconte qu'en arrivant sur la scène du crime, elle a trouvé Marshall avait le couteau du trophée du "King du barreau" planté dans le dos. Elle a alors cassé le couteau de Sinister et planté la pointe dans la plaie de Marshall, puis déplacé le corps loin des morceaux du vase brisé. Wright dit alors que c'est contradictoire, car la victime a écrit "Ema" avec son sang, donc le vase ne pouvait pas être brisé. Lana dit qu'elle a directement remarqué les traces de sang sur les morceaux de vase. Elle a donc ramassé tout les morceaux pour pouvoir les nettoyer. Wright lui dévoile alors que Gant avait un des morceaux dans son coffre. Il émet l'hypothèse que Gant est en réalité arrivé en premier sur les lieux du crime, a cassé le vase et a pris un des morceaux. Enfin, il réussit à convaincre Lana de dire ce qu'elle a réellement vu lorsqu'elle est arrivée sur les lieux du crime.

Lana déclare que lorsqu'elle est arrivée dans son bureau, elle a vu Marshall empalé sur l'épée l'armure et à côté, Ema et Sinister inconscients. Pensant qu'Ema avait tué Marshall, elle a effacé les preuves pouvant l'impliquer, puis a demandé à Gant de l'aider à enlever le corps de l'armure et à le déplacer. Pour appuyer son propos, elle dit qu'elle a donné une preuve à Wright. Celui-ci retrouve dans le manuel du droit des preuves une photo de Marshall empalé sur l'épée de l'armure.

Avant que Wright puisse procéder à sa contre-interrogation, Gant essaie d'intervenir, mais Hunter lui rappelle qu'il a renoncé à faire la moindre déclaration. Mais Gant prétend alors que Wright a une preuve irréfutable qui montre qui a tué Marshall et qu'il devrait déjà l'avoir présentée. Wright dit qu'il n'a rien de tel. Gant montre alors la photo du corps de Marshall, où on peut voir qu'un morceau de sa veste a été découpée, et dit que ce morceau se trouvait dans son coffre. Il avoue être arrivé le premier sur la scène du crime. Se disant qu'il pouvait profiter de la situation pour faire chanter Lana, il l'a aidé à trafiquer les preuves. Mais avant, il avait caché deux objets dans son coffre, comme assurance. Wright présente alors le bout de tissu devant la cour, précisant que les empreintes appartiennent à Ema. Ema est effondrée, Lana s'emporte et Gant se moque de Wright, disant qu'il va lui faire retirer son badge pour ne pas avoir présenté la pièce à conviction plus tôt.

Mais Wright déclare alors que cette pièce à conviction comporte une contradiction. En effet, il n'y a aucune trace de sang sur le bout de tissu, alors qu'on voit très clairement sur la photo prise par Lana que la veste et la chemise de Marshall sont recouvertes de sang. Cela ne peut signifier qu'une chose: Ema a bien poussé Marshall, mais ce n'est pas ce qui l'a tué. Gant, arrivant à son bureau, a découpé la veste d'un Marshall inconscient, puis l'a lui même soulevé et empalé sur l'épée de l'armure. De plus, il a écrit "Ema" avec le sang de Marshall sur le vase, puis l'a brisé.

Gant, désespéré, dit alors que le bout de tissu ne peut pas servir à le condamner car cette pièce à conviction est illégale: en effet Wright ne l'a pas présentée auparavant à la cour. Mais Wright présente le manuel de droits des preuves et explique qu'il ne pouvait pas présenter cette preuve avant: en effet, le tissu n'a jamais été approuvé par la police, et il était impossible de faire le lien entre le tissu et l'affaire SL-9 avant que le photo de Lana soit présentée à la cour, et que Gant reconnaisse avoir découpé le tissu lui-même. Le tissu est donc parfaitement légal.

Gant, acculé, applaudit en rigolant. Il dit qu'il aurait du se débarrasser d'Alex Marshall, qui a passé les deux dernières années à essayer d'enquêter sur lui. Il raconte toute l'histoire: Marshall a convaincu Starr puis a demandé à Lebon de l'aider à récupérer les preuves avant le transfert. Lebon a refusé, alors Marshall a volé son badge. Lebon est donc allé voit Gant avec le rapport d'objet perdu. Gant l'a accompagné dans la salle des preuves. Lebon a alors demandé à Gant de rouvrir le dossier, disant qu'il restait trop de questions en suspend pour pouvoir transférer les preuves. Il voulait donner les preuves à Marshall. Gant, paniqué, a alors aperçu le couteau de Sinister parmi les pièces à conviction et l'a utilisé pour poignarder Lebon. Il a alors cassé le coffre d'Hunter et y a mis le corps, puis a demandé à Lana de s'en occuper.

Lana, souriante, remercie Wright et Hunter. Le juge lui dit qu'un nouveau procès se tiendra pour complicité de meurtre. Elle est ensuite déclarée non coupable pour le meurtre de Lebon.

25 février, 17h03[]

Dans la salle des accusés, Ema est triste que sa sœur ne l'ait pas remerciée. Tektiv arrive alors, emmenant Lana. Ema et Lana se réconcilient. Hunter arrive, annonçant qu'il souhaite arrêter sa carrière de procureur, par peur de devenir comme Gant. Lana repart et Tektiv annonce qu'il n'a réussit à la faire venir qu'en soudoyant le garde de prison. Il demande à Wright de le rembourser. Celui ci refuse, répondant "Objection!"

Advertisement